Conclusions

Vision globale et priorités sur les compétences clés

La compétence clé Apprendre à apprendre a été considérée comme la plus importante dans les cinq pays. Bien que les répondants polonais et français aient placé cette compétence clé à la seconde place, on constate que les employeurs des pays européens ont des points de vue similaires concernant les compétences qu’ils jugent les plus importantes. « Le désir d’apprendre », « l’attitude envers l’apprentissage», « le désir d’acquérir de nouvelles compétences », « la persévérance » et la capacité à « résoudre les problèmes en utilisant des procédures inhabituelles » sont des qualités appréciées chez tous les employeurs européens.

La compétence clé Esprit d’initiative et d’entreprise arrive à la seconde place, sans toutefois atteindre l’unanimité. Les Compétences sociales et civiques comme « transformer les idées en action », « analyser les forces et les faiblesses d’un projet », « être orienté équipe » et « collaborer avec les autres » sont considérées comme importantes chez les employeurs européens, mais les répondants ne partagent pas le même point de vue concernant la qualité la plus importante.

Les compétences liées aux langues, à la sensibilisation culturelle, aux mathématiques et au  numérique sont considérées comme les moins importantes parmi les 8 compétences clés.

 

Différences selon les pays

 FRANCE

 Les répondants français ont accordé la priorité aux compétences suivantes :

  1. Esprit d’initiative et d’entreprise (39,1 %)
  2. Apprendre à apprendre (26,1 %)
  3. Compétences sociales et civiques (17,4 %)

Les répondants français privilégient L’esprit d’initiative et d’entreprise. Les employeurs français attendent de leurs employés qu’ils respectent les valeurs et la culture de leur entreprise. Les valeurs communes et le travail en équipe permettent d’atteindre les objectifs de l’entreprise.  La culture du travail vise à promouvoir les activités communes entre collaborateurs (travail en équipe). De nombreuses réunions, séminaires et groupes de discussions sont organisés pour promouvoir la communication et les activités communes.

La seconde compétence est le désir d’acquérir de nouvelles compétences. Les entreprises savent que le travail en équipe peut donner de bons résultats, mais pour rester compétitif sur le marché, il est nécessaire d’actualiser ses compétences en permanence. C’est pourquoi les employeurs français demandent à leurs employés de rester motivés et d’être en mesure de s’adapter facilement à de nouvelles situations.

 

ITALIE

Les répondants italiens accordent la priorité aux compétences suivantes :

  1. Apprendre à apprendre (31, 25 %)
  2. Compétences sociales et civiques (18, 75 %)
  3. Esprit d’initiative et d’entreprise (12, 5 %)

En Italie, Apprendre à apprendre, représente la compétence clé la plus importante, car les employeurs accordent la priorité aux employés potentiels désireux d’acquérir de nouvelles compétences et connaissances utiles pour leur secteur d’activité. De plus, toutes les entreprises, notamment celles qui opèrent dans le secteur industriel, apprécient les travailleurs impliqués dans la communauté locale. Par exemple, les entreprises valorisent l’engagement dans les activités volontaires. En Italie, les entreprises apprécient le volontariat. L’esprit de coopération et la volonté de se consacrer au bien commun sont très importants dans la culture italienne.

 

 POLOGNE

Les répondants polonais accordent la priorité aux compétences suivantes :

  1. Esprit d’initiative et d’entreprise (52, 6 %)
  2. Apprendre à apprendre (42, 1 %)
  3. Compétences sociales et civiques (5, 3 %)

La Capacité à collaborer avec les autres est la plus appréciée. Culturellement, les polonais ont tendance à être individualistes, ce qui pose parfois des problèmes dans les situations où il est nécessaire de travailler efficacement en équipe.

La Capacité à planifier un projet est également fortement appréciée. Cette étape est essentielle pour éviter les problèmes ultérieurs. Très souvent, les hypothèses initiales sont négligées, ce qui entraîne des modifications et augmente la charge de travail.

La Capacité à acquérir de nouvelles compétences semble être cruciale pour les employeurs polonais. Les entreprises doivent s’adapter rapidement à l’évolution du marché et à la forte rotation du personnel (qui quitte la Pologne pour travailler à l’étranger). Par conséquent, elles doivent trouver des employés en mesure de les remplacer rapidement.

 

ESPAGNE

Les répondants espagnols accordent la priorité aux compétences suivantes :

  1. Apprendre à apprendre (33, 3 %)
  2. Compétences sociales et civiques (26, 7 %)
  3. Sensibilisation et expression culturelles (13, 3 %)

Pour les répondants espagnols, la compétence clé Apprendre à apprendre est la plus importante. Les employeurs espagnols apprécient particulièrement la motivation, l’intérêt et l’envie d’apprendre et de progresser. Les connaissances déjà acquises sont également prises en compte, mais c’est le comportement de l’employé qui est jugé le plus important. Les employés doivent être indépendants et se montrer flexibles pour s’adapter aux caractéristiques de chaque entreprise.

Apprendre à apprendre est suivie de près par les Compétences sociales et civiques, la culture espagnole étant basée sur la socialisation dans la vie quotidienne et dans le travail. Malheureusement, contrairement à d’autres pays, l’esprit d’initiative et d’entreprise n’est pas suffisamment apprécié parmi les employeurs. Il est également important de noter que la compétence clé Communication en langue étrangère n’est pas importante pour eux, car les employés des petites et moyennes entreprises sont suffisamment flexibles pour trouver des moyens de communiquer en dépassant la barrière de la langue.

 

PAYS-BAS

Les répondants néerlandais  accordent la priorité aux compétences suivantes :

  1. Apprendre à apprendre (70, 6 %)
  2. Communiquer en langues étrangères (11, 76 %)
  3. Esprit d’initiative et d’entreprise (5, 88 %)

Le désir d’apprendre et la curiosité sont des compétences très appréciées aux Pays-Bas. Ce pays étant doté de ressources naturelles limitées, le développement de l’économie du savoir a été privilégié. La culture néerlandaise encourage l’apprentissage continu (concept de l’apprentissage tout au long de la vie) et la recherche de solutions innovantes et originales.

Les employeurs néerlandais apprécient particulièrement la capacité à communiquer en langues étrangères. L’apprentissage de plusieurs langues à l’école est considéré comme une pratique courante. Les néerlandais parlent généralement au moins une langue étrangère. Très souvent, ils parlent plusieurs langues étrangères. L’intérêt pour les langues facilite l’accès au commerce international.

Dans le contexte de la capacité d’initiative et de l’esprit d’entreprise, le travail en équipe et la gestion de projet sont considérés comme des qualités très importantes. Même si une personne ne vise pas à devenir entrepreneur, l’esprit d’entreprise et l’apprentissage continu sont encouragés dès le plus jeune âge.

 

Conclusion

Afin d’obtenir des informations sur les attentes et les besoins du marché du travail, les questions suivantes ont été posée aux employeurs :

« En tant qu’employeur, parmi les compétences acquises par les employés de votre entreprise qui ont participé à un projet de mobilité, lesquelles prisez-vous le plus ? »   

Même si les activités, les objectifs et la taille des entreprises varient, les attentes en matière de transfert de compétences sont pratiquement similaires parmi les employeurs des cinq pays : France, Italie, Espagne, Pologne et Pays-Bas.

Cette enquête, réalisée auprès de 100 employeurs, montre que les attentes en matière de compétences et de capacités sont proches chez les employeurs des 5 nations : désir d’apprendre, concentration sur les objectifs, travail en équipe, capacité à structurer ses idées, être orienté équipe etc. Leurs  attentes sont très élevées : ils recherchent « l’employé idéal ».

 

L’employé doit disposer des capacités suivantes :

 acquérir de nouvelles compétences – désir d’apprendre et d’acquérir de nouvelles connaissances

  • résoudre les problèmes – trouver des solutions de manière autonome, faire face à des situations imprévues à l’aide de solutions innovantes dans un contexte professionnel
  • se concentrer sur ses objectifs se focaliser sur ses objectifs, respecter un plan prédéfini et remettre en question les idées établies
  • équilibrer les différents points de vue, négocier et trouver des compromis – communiquer et coopérer en sachant négocier et trouver des compromis
  • résister face aux situations de stress – comment agir dans des situations stressantes et savoir réagir de manière professionnelle
  • connaissance de la mission et des valeurs des organisations – connaissance et respect des valeurs et des règles de son organisation
  • transformer les idées en action – agir en connaissant ses limites personnelles, analyser les forces et les faiblesses du projet avant d’agir
  • être orienté équipe – être en mesure de coopérer et appliquer des actions communes
  • comprendre les différences multiculturelles et socio-économiques et agir en conséquence – capacité à comprendre les différences culturelles et religieuses, même sans avoir vécu dans un autre pays
  • organiser et structurer les idées – capacité à écrire de manière claire et à structurer ses pensées
  • utiliser un ordinateur et trouver des informations sur Internet – capacité à trouver et gérer correctement des informations